Les députés examinent le texte constitutionnel issu de la consultation populaire

0

Ce vendredi 21 décembre, au cours de la 2e Période ordinaire de sessions de l’Assemblée nationale du Pouvoir populaire (ANPP), dans sa 9e Législature, aura lieu la présentation du projet de Constitution résultant du processus de consultation populaire qui a mobilisé Cuba du 13 août au 15 novembre. Un résumé du nouveau texte a été présenté le 17 décembre aux députés par Homero Acosta Alvarez, secrétaire du Conseil d’État, lors d’une séance plénière en présence du président cubain Miguel Diaz-Canel Bermudez.

Dans son intervention, il a expliqué qu’environ 21 770 personnes ont participé, d’une manière ou d’une autre, à l’organisation et au traitement du processus de consultation.

Il a affirmé que les évaluations qui reconnaissent le caractère démocratique, unique et singulier du processus ont été les plus nombreuses, tout en se félicitant de l’importance que l’État cubain attache à l’opinion du peuple en vue d’enrichir la réforme constitutionnelle.

Il a rappelé que toutes les propositions exprimées, après analyse et traitement, ont été regroupées en 9 595 propositions standards, et bien que toutes ne soient pas reflétées exactement dans le texte constitutionnel, elles ont contribué à la construction collective d’un projet qui synthétise la volonté populaire.

Ce mercredi, les députés étudieront, de manière indépendante, le nouveau projet et, jeudi, réunis en groupes de travail, ils débattront des changements et pourront dissiper les doutes. La population sera tenue informée des travaux parlementaires.

Processus de consultation

133 681 réunions.

8 945 521 citoyens y ont participé.

1 706 872 interventions.

783 174 propositions, y compris des modifications, des ajouts, des suppressions et des doutes.

2 125 propositions depuis l’étranger.

A propos de l'auteur

Korimakao 25 ans déjà !

L’aventure a débuté dans les années 1990, à l’initiative de Faustino Pérez, commandant de la révolution cubaine et de l’acteur culte Manuel Porto. Ce dernier ...