Cuba Linda félicite la Brigade médicale Cubaine Henry Reeve en ce 19 septembre, 15ième anniversaire de sa création

0

Le 19 septembre 2005, le commandant Fidel Castro annonçait devant une assemblée d’étudiants en médecine qui venaient d’être diplômés ; leurs professeurs, et de médecins qui avaient   accompli des missions internationalistes :

« La tragédie que vit le monde devenant de plus en plus évidente, nous avons confirmé la décision de créer aujourd’hui, 19 septembre 2005, le Contingent « Henry Reeve » […] une  organisation sans précédent dans le monde : le Contingent International de Médecins Spécialisés dans les Situations de Catastrophe et Graves Épidémies [….]. Son objectif ne sera pas seulement de soutenir une nation donnée, mais de coopérer immédiatement, avec son personnel spécialement formé, avec tout pays qui subit une catastrophe similaire, en particulier ceux qui sont confrontés à de grands ouragans, inondations ou autres phénomènes naturels de cette gravité. »

Trois semaine auparavant l’ouragan Katrina avait dévasté la Louisiane, l’Alabama, le Mississipi. Quelques heures plus tard, Fidel réunissait dans le Palais des Conventions de La Havane 1.586 professionnels de santé, prêts à partir et proposait au gouvernement des Etats-Unis d’envoyer immédiatement, dans les zones sinistrées, ce personnel médical expérimenté et les médicaments nécessaires.   Cette brigade médicale s’appellerait Henry Reeve, du nom d’un jeune américain qui vint rejoindre l’armée de libération et combattre dans la guerre d’indépendance de Cuba contre l’Espagne : Henry Reeve, est à cuba le symbole de l’héroïsme et de la solidarité internationale. Hélas pour le peuple de Louisiane, l’aide solidaire offerte par Cuba fut rejetée par le gouvernement de George Bush. 

Avec la création de ce contingent International de Médecins Spécialisés dans les Situations de Catastrophe et Graves Épidémies,prêt à intervenir dans toutes les situations qui le nécessitent, Fidel Castro décide de constituer une force sanitaire comprenant des spécialistes de haute formation médicale et scientifique sans précédent dans le monde.

« Patria es humanidad » disent les cubains, en reprenant la phrase de Marti. La solidarité internationaliste a démarré dès la victoire de la Révolution, elle est inhérente à la Révolution cubaine. En matière de santé, elle commence dès 1963 en aidant la jeune Algérie qui venait d’obtenir son indépendance. Depuis ce sont plus de 400 000 médecins et personnels de santé qui ont été envoyés dans 168 pays du monde.

« Pas une seule fois, tout au long de son histoire révolutionnaire désintéressée, notre peuple n’a cessé d’offrir son aide médicale solidaire en cas de catastrophes à d’autres peuples qui en avaient besoin, peu importe les abyssales différences idéologiques et politiques ou les graves offenses reçues des gouvernements de n’importe quel pays » avait également déclaré Fidel ce 19 septembre.

 Quelques jours plus tard, le 8 octobre 2005, la Brigade Cubaine Henry Reeve partit pour sa première mission : un terrible tremblement de terre avait frappé le nord du Pakistan, un des séismes les plus destructeurs de l’histoire et qui fit 87.000 morts. Cuba y envoya 2564 professionnels de santé dont 1465 médecins et composé pour la moitié de Femmes.  Ils y montèrent 32 hôpitaux de campagne.

Dans les zones isolées de montagne, les victimes du séisme n’avaient pas les forces suffisantes pour arriver jusqu’à l’hôpital de campagne, alors, les médecins de Cuba , la « mochila » , c’est-à-dire le sac à dos à l’épaule, partaient à pied, parfois dans la neige, sur les pentes de l’Himalaya à la rencontre des victimes. Parce que les Brigades Médicales Cubaines c’est aussi ça : aller « jusqu’aux coins les plus sombres de la planète » comme disait Fidel ,pour sauver des vies,  pour aider les plus faibles et les plus pauvres, en ces lieux où la population n’a jamais vu un mèdecin ni reçu aucun soin de santé. La Brigade cubaine Henry Reeve restera 8 mois au Pakistan.

Depuis, le contingent International de Médecins Spécialisés dans les Situations de Catastrophe et Graves Épidémies  est intervenu dans un nombre impressionnant de pays et dans des situations plus terribles les unes que les autres : des séismes en  Indonésie en 2006,   Pérou en  2007,  Chine en 2008;  Chili en 2010,   Népal en 2015,   Équateur en 2016. Il ira secourir les populations après des pluies dévastatrices au Guatemala en 2005; Bolivie en 2006; Mexique en 2007; Salvador en 2009; Chili en 2015; Venezuela en 2015 et des ouragans :  République dominicaine en 2015; îles Fidji en2016; Haïti en 2016.

En 2010, lors d’un terrible séisme, la Brigade Henry Reeve vient renforcer les équipes médicales cubaines qui sont sur place depuis des années en Haïti. Quelques semaines plus tard, alors que les ONG occidentales sont parties depuis longtemps, se déclenche une épidémie de Choléra. Là aussi les médecins et les infirmières cubaines partent « mochila » à l’épaule vers les zones rurales peu accessibles, soigner et aussi apprendre les gestes d’hygiène qui sauvent, maison par maison.

En 2014, la fièvre Ebola éclate en Sierra Leone et en Afrique de l’ouest, menaçant tout le continent et au-delà. L’ONU demande à plusieurs grands pays développés d’envoyer des médecins… et à cuba, qui sera le seul pays à accepter.

En 2017, l’OMS décerne le Prix Dr Lee Jong-Wook de Santé Publique au Contingent médical cubain Henry Reeve, « en reconnaissance de son travail dans les soins médicaux d’urgence à plus de 3,5 millions de personnes dans 21 pays touchés par des catastrophes et des épidémies, depuis sa création en septembre 2005 », ainsi que pour le travail des 256 spécialistes dans les pays africains pendant la dangereuse épidémie d’Ebola.

Le Docteur Margaret Chang déclara : « Cuba est connu dans le monde pour sa capacité à former d’excellents médecins et infirmiers, et pour sa générosité à aider les autres pays dans leur route vers le progrès. »

Seules les populations occidentales ont été surprises en voyant le 22 mars dernier, sur leurs écrans de télévision, une brigade médicale Cubaine descendre d’ avion pour venir en appui aux services de santé italiens complètement débordés par la pandémie du covid 19, dont l’Italie était alors l’épicentre avec plusieurs centaines de décès chaque jour.

Les peuples d’Amérique latine, d’Afrique et de bien d’autres régions du globe connaissaient bien ces médecins cubains expérimentés qui vont au secours des peuples, leur dévouement et leur humanité.

En cette année 2020, ce sont plus de 3700 médecins et professionnels de santé de 46 brigades médicales cubaines qui ont quitté leur île, pour combattre le terrible coronavirus  dans  plus de 38 pays,  en coopération avec les équipes médicales locales. En Europe, après l’Italie et Andorre, c’est à la Martinique département français d’outremer ainsi que sur l’île d’Antigua et à d’autres îles britanniques que les médecins de Cuba sont allés prêter renfort.

Quasiment aucun autre gouvernement au monde n’a envoyé des médecins aider d’autres pays pendant la grave crise sanitaire que nous traversons et aucun pays occidental dit développé.

Aussi dès que nous avons lancé l’appel pour les brigades Médicales Cubaines Henry Reeve obtiennent le prix Nobel de la paix, c’est une clameur immense, un véritable Tsunami qui s’est élevé des quatre coins de la planètes  pour dire que personne ne mérite autant cette reconnaissance si symbolique que les Brigades médicales Cubaines Henry Reeve,  pour leur internationalisme solidaire, pour leur étique et pour leur humanité, et parce qu’ils sauvent des vies partout dans le monde.

En ce 15ième anniversaire de sa création, l’association française de solidarité Cuba Linda salue le Contingent International de Médecins Spécialisés dans les Situations de Catastrophe et Graves Épidémies Henry Reeve qui porte haut, à travers le monde, les valeurs de la Révolution Cubaine dont il est une des œuvres les plus prestigieuses.

Cuba Salva Vidas !

Viva la Brigada Cubana Henry Reeve

Viva Cuba

L’équipe de Cuba Linda

Qui était Henry Reeve ?   Né à Brooklyn le 4 avril 1850, ce jeune américain combattit pendant la guerre de Sécession dans les rangs du nord anti-esclavagiste. Acquis aux idées indépendantistes, il débarque sur les côtes cubaines en 1869 et rejoint l’armée de libération et combat dans la guerre d’indépendance de Cuba contre l’Espagne. Pour son immense courage sur les champs de bataille, il est promu général.  Il est grièvement blessé à plusieurs reprises, a participé à plus de 400 combats contre l’armée espagnole et a été promu général. Il meurt au combat à Yaguaramas, un village proche de la Ciénaga de Zapata, le 4 août 1876, âgé de 26 ans. Il considérait Cuba comme sa seconde patrie.  Il est à Cuba un symbole de l’héroïsme et de la solidarité internationale  

A propos de l'auteur

VOYAGE Libre Découverte 1880€ ttc

VOYAGE Libre Découverte, Circuit 12 jours du 04/11/19 au 15/11/19 Hébergement chez l’habitant en 1/2 pension 1880€ ttc en chambre Double (Supplément chambre individuelle 210€) ...