La Chambre des Représentants des Etats-Unis approuve un projet qui durcirait les sanctions contre Cuba

1

01023170623-bloqueo-no

Cubadebate, 11 juillet 2016 traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Le lobby anti-cubain à la Chambre des Représentants des Etats-Unis non seulement a fait avorter un amendement qui aurait permis aux Etats-uniens de voyager librement à Cuba mais a réussi à imposer de nouvelles sanctions par le projet de loi du budget des services financiers et des dépenses générales du gouvernement pour 2017.

Ce projet de loi finance un ensemble de services et d’agences du gouvernement mais en petites lettres apparaît une série d’interdictions dont certaines concernent les voyages à Cuba.

Dans le texte, il apparaît que la Chambre, au lieu de desserrer les sanctions contre Cuba, aimerait en ajouter certaines, parmi lesquelles :

  • L’interdiction de se rendre à Cuba pour certains échanges éducatifs dans ce qu’on appelle les échanges de peuple-à-peuple.
  • L’interdiction de l’importation de biens confisqués par le Gouvernement cubain
  • L’interdiction des transactions financières qui impliquent des militaires cubains
  • L’interdiction des fonds pour approuver la concession de licences de marques, de nom commercial ou de dénomination commerciale qui ait été confisqués par le Gouvernement cubain sans le consentement express des Etats-Unis.

Ces propositions sont restées dans le texte qui a été voté jeudi soir tandis que 2 amendements qui se prononçaient en faveur de l’élimination des restrictions des exportations agricoles et des voyages à Cuba étaient retirés.

Le bras de fer politique est à présent en faveur du lobby anti-cubain à la Chambre qui a à sa tête Mario Díaz-Balart – membre du Comité des Attributions – Ileana Ros-Lehtinen et Carlos Curbelo, des professionnels de la haine envers Cuba. Díaz-Balart a assuré, selon le Nuevo Herald de Miami, qu’il « y a un soutien des 2 partis à la Chambre pour renforcer les sanctions contre le régime et qui condamnent la politique d’apaisement envers la dictature » comme le démontre l’approbation de la loi qui « contient de nombreuses clauses pour renforcer les sanctions ».

Cependant, le journal du Congrès, « The Hill », a prophétisé que le Président Barack Obama mettra son veto à ce projet de loi, non à cause des voyages à Cuba mais parce que plusieurs pièces de ce texte mettent en échec d’importantes initiatives du gouvernement. D’un autre côté, il entre en conflit aves le version du Sénat qui a approuvé récemment un projet de loi similaire qui se prononce pour le maintient des dépenses au niveau prévu pour 2016.

Le mois dernier, dans le cadre d’un débat sur son propre projet de loi sur les services financiers, le Comité des Attributions du Sénat a approuvé un amendement présenté par les sénateurs démocrates Patrick Leahy et Jerry Moran qui propose de mettre fin aux restrictions sur les voyages à Cuba. Cette mesure a été approuvée par vote oral sans opposition.

Les sénateurs Parick Leahy (Démocrate pour le Vermont) et Jeff Flake (Républicain pour l’Arizona) ont aussi présenté l’année dernière le projet de loi « Liberté de voyager à Cuba » pour lever toutes les restrictions sur les voyages des Etats-uniens qui a déjà le soutien de 51 sénateurs mais n’a pas encore été voté en séance plénière.

Cuba est le seul pays du monde où les Etats-uniens ont interdiction de faire du tourisme. Seul un nombre limité d’Etats-uniens, sous des licences bien précises, est autorisé à se rendre dur l’Ile.

Avec tous ces antécédents dans la balance, des sources à Washington spéculent sur le fait que les négociations vont continuer entre la Chambre Haute et la Chambre Basse avant que n’arrive sur la table du Président une proposition finale de la loi sur le budget des services financiers et des dépenses générales du gouvernement pour 2017. Cependant, les futurs voyageurs pour Cuba vont devoir encore attendre que leur gouvernement respecte leur droit à visiter l’Ile voisine en totale liberté.

Source en espagnol :

http://www.cubadebate.cu/noticias/2016/07/11/camara-de-representantes-aprueba-proyecto-que-recrudeceria-sanciones-contra-cuba/#.V4SS8ISGcRE

A propos de l'auteur

CUBAINES : FEMMES EN RÉVOLUTION

Le Collectif ALBA FRANCE et le Comité international Paix, Justice et Dignité pour les peuples, avec le soutien de la Coordination française de Solidarité avec ...