Impact et héritage de la Révolution Cubaine

0

Le 1° janvier 1959 l’Armée Rebelle avec à sa tête Fidel Castro entre victorieuse à Santiago de Cuba et marque le triomphe de la Révolution Cubaine.

La-baie-des-Cochons 4

Le processus révolutionnaire cubain a été l’événement politique le plus important et celui qui a eu le plus d’impact en Amérique Latine tout au long de la seconde moitié du XX° siècle parce que ses dirigeants ont su exprimer les contradictions non résolues entre les Etats-Unis et les autres pays de la région.

La consolidation du processus révolutionnaire cubain et son héritage en Amérique Latine ont été en partie le résultat de la politique d’ingérence des Etats-Unis qui, ne respectant pas les principes de la souveraineté nationale et de l’autodétermination des peuples, n’ont pas accepté les actes et les réformes politiques, sociales et économiques engagées par Fidel Castro après le triomphe de la Révolution Cubaine.

Pour le sociologue brésilien Emir Sader l’influence de la Révolution Cubaine en Amérique Latine a brisé le fatalisme de la gauche latino-américaine complexée face à la puissance des Etats-Unis et au recours des oligarchies aux dictatures.

Pour Fidel, l’unité de l’Amérique Latine et, encore plus, celle des peuples et des nations de ce qu’on appelait alors le Tiers Monde, était essentielle. C’est pourquoi il a créé la Tricontinentale en janvier 1966 pour soutenir et coordonner les luttes de libération nationales en Afrique, en Asie, en Amérique Latine et dans les Caraïbes.

Le dirigeant de la Révolution Cubaine savait que l’unité de la région était indispensable pour contenir et vaincre l’impérialisme étasunien.

A la fin du XX° siècle, l’Amérique Latine a viré à gauche grâce en partie à l’arrivée au pouvoir de présidents progressistes comme Hugo Chávez (Venezuela), Nestor Kirchner (Argentina), Luiz Inácio Lula da Silva (Brésil) pour ne citer que quelques-uns de ceux qui ont affronté la politique interventionniste et diviseuse des Etats-Unis en Amérique Latine.

La création de mécanismes d’intégration comme l’alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique (2002) ALBA-TCP, l’Union des Nations Sud-américaines en 2008 (UNASUR) et la Communauté des Etats Latino-américains et Caribéens en 2010 (CELAC) répond à l’idée exprimée à Cuba d’une union des nations latino-américaines pour affronter les Etats-Unis.

Face à la menace de la droite avec l’instauration par la voie démocratique ou de fait de Gouvernements néolibéraux, les mouvements et les organisations sociaux se sont mobilisés pour faire face aux politiques impopulaires qui cherchent à stimuler un ordre du jour pro-étasunien.

Les organisations sociales se sont inspirées des idéaux révolutionnaires pour dénoncer et lutter contre les mesures néolibérales imposées depuis Washington, c’est pourquoi l’héritage laissé par Fidel Castro et par la Révolution Cubaine est toujours présent dans la région.

T/Telesur

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://www.correodelorinoco.gob.ve/el-impacto-y-legado-de-la-revolucion-cubana-en-america-latina/

A propos de l'auteur

Une forte accolade révolutionnaire

La Havane, 3 octobre 2018 « Année 60 de la Révolution » A Didier Lalande, Président de l’association d’Amitié Cuba Linda Cher frère, Reçois au ...