Evo Morales exige des États-Unis l’indemnisation de Cuba pour le blocus

0

evo-morales-en-la-onu

Cubadebate 21 septembre 2016 (traduction Rose Marie LOU pour Cubalinda)

Ce jour, devant les Nations Unies, le Président de Bolivie, Evo Morales, a réclamé que les Etats-Unis indemnisent Cuba pour le blocus de Cuba et restitue la base de Guantanamo à la souveraineté de ce pays.

« Je voudrais exprimer dans cette Assemblée générale notre énergique rejet des mesures économiques coercitives et unilatérales appliquées par les États-Unis contre Cuba pour des raisons politiques », a déclaré le président.

Evo a rappelé que le rétablissement des relations entre les deux pays ne suffit pas et a réitéré que Washington doit indemniser le pays des Caraïbes pour les dommages causés par ce blocus économique, commercial et financier imposé depuis plus d’un demi-siècle.

Dans son discours devant le segment de haut niveau de l’Assemblée générale, le chef d’Etat a souligné le rôle décisif de Cuba pour faciliter la construction de l’accord de paix en Colombie.

Il a déclaré que la signature de cet accord est conforme à la décision de la Communauté des États latino-américains et des Caraïbes (CELAC) de faire de la région une zone de paix.

Le président bolivien a condamné les attaques israéliennes contre le peuple palestinien et a appelé l’ONU à la pleine reconnaissance de cet Etat.

Il a également déploré la dernière attaque américaine sur des positions militaires syriennes qui a fait des dizaines de morts et de blessés, ce qui démontre l’hypocrisie et la violation permanente de ses engagements en vertu de l’accord de cesser le feu annoncé par Moscou et Washington à Genève.

Le président a condamné le terrorisme, la violence et la guerre, mais a averti que pour éliminer le terrorisme il est nécessaire de traiter les causes de ce fléau de l’humanité.

Alors que la richesse est concentrée dans peu de mains, alors qu’il y a la pauvreté, l’exclusion, le racisme et la discrimination, que l’identité et la souveraineté des peuples ne sont pas respectées et que les ressources naturelles sont pillées, on incitera à la violence et au terrorisme , at-il affirmé.

De la même, le président bolivien a dénoncé la création par les intérêts impérialistes d’un processus de déstabilisation politique dans la région.

A propos de l'auteur

Cuba-Linda Fête ses 20 ans

Une amitié jamais démentie   D. Lalande, Liliane Gauthier, adjointe de J. Auzou, l’Ambassadeur de Cuba, L. Péréa et D.Philippe président de France Cuba (I. ...