Cuba a guéri 1500 patients atteints du coronavirus en Chine

0

Le président cubain Miguel Diaz-Canel avait informé de l’utilisation de l’Interféron alpha 2B (IFNrec) par le gouvernement chinois pour combattre le coronavirus 2019-nCoV.

Depuis son compte Twitter, Díaz-Canel a félicité hier l’utilisation du médicament cubain fabriqué depuis le 25 janvier à l’usine chinoise-cubaine ChangHeber, située dans la localité de Changchun, province chinoise de Jilin.

« Notre soutien au gouvernement et au peuple chinois dans leurs efforts pour combattre le coronavirus”, a-t-il réaffirmé.

À ce jour, on sait que ce médicament a guéri plus de 1500 patients et qu’il est l’un des 30 médicaments choisis par la Commission nationale de la santé chinoise pour soigner les affections respiratoires.

“Interféron alpha 2B a l’avantage que, face à de telles situations, il agit sur les défenses immunitaires, son utilisation empêche l’état des patients de s’aggraver et de se compliquer et d’arriver à un stade critique, et finalement d’entraîner la mort, ” a expliqué au quotidien Granma Luis Herrera Martínez, conseiller scientifique et commercial du groupe BioCubaFarma.

Depuis des années, un transfert de technologie a eu lieu dans la province chinoise, où a été crée l’usine commune où le produit est réalisé avec exactement la même technologie que chez nous, et qui répond aux normes de qualité approuvées par les autorités”des deux pays, a ajouté Martinez.

L’IFNrec s’applique également aux infections virales dues au virus de l’immunodéficience humaine (VIH), à la papillomatose respiratoire causée par le papillomavirus humain, au condiloma acuminé et à l’hépatite B et C, ainsi qu’à des thérapies contre divers types de cancer.

Malgré le blocus économique, financier et commercial imposé à l’île des Caraïbes par les États-Unis, le système médical cubain est reconnu au niveau international.

C’est ainsi que le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef) a félicité l’île en 2018 d’avoir atteint le taux de mortalité le plus bas de son histoire, soit 4 pour 1000 naissances vivantes.

En 2015, Cuba a reçu la première reconnaissance mondiale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour avoir éliminé la transmission du VIH de la mère à l’enfant ainsi que de la bactérie responsable de la syphilis.

Avec des informations d’agence Notimex
https://turquesanews.mx/internacional/cura-cuba-a-1500-pacientes-con-coronavirus-en-china/?fbclid=IwAR1WmE0RzNHa6wt4772fOSR18CO7M2dY6IYDC20VpjGji1KOtcnQLXpEJvw

A propos de l'auteur

Evo Morales à Pau le 7 novembre 2015

A l’unanimité de son Conseil d’administration, l’Université de Pau et des Pays de l’Adour a décerné le titre de Docteur Honoris Causa à Evo Morales ...