Obama et Raul Castro auront un « échange » au Sommet des Amériques

0

sommets_ameriqueLe président de Cuba Raul Castro et son homologue US Barack Obama auront un « échange » au Sommet des Amériques la semaine prochaine au Panama, a indiqué vendredi la diplomatie américaine, dans le cadre du rapprochement historique entre les deux pays.

Le département d’Etat a en revanche fait part de son scepticisme sur la probabilité que Washington et La Havane puissent rouvrir leurs ambassades d’ici à cette réunion internationale des 10 et 11 avril, comme cela avait été annoncé.

« Le président Obama savait en décidant de se rendre au Sommet que Cuba y était invité et qu’il y aurait une interaction. Les dirigeants seront ensemble la majeure partie du temps. Il y aura donc un échange avec Raul Castro », a déclaré la secrétaire d’Etat adjointe pour l’Amérique latine, Roberta Jacobson, devant le centre de recherche Brookings.

« A part sa rencontre bilatérale avec le président (panaméen Juan Carlos) Varela, aucune autre réunion n’est programmée, donc je ne sais pas exactement de quel genre d’interaction il s’agira », a ajouté la diplomate, sans être plus précise sur le format de l’échange entre les deux chefs d’Etat.

Ce sommet de Amériques, où se rendent les présidents Castro et Obama parmi 34 dirigeants, prend un relief particulier car il intervient après l’annonce historique, le 17 décembre 2014, du rapprochement diplomatique entre Washington et La Havane après un demi-siècle de tensions héritées de la Guerre froide.

Les deux pays ont déjà tenu en janvier, février et mars des cycles de négociations officielles en vue d’un rétablissement des relations diplomatiques et la réouverture de leurs ambassades.

Washington s’était donné comme objectif de rouvrir sa chancellerie à La Havane avant le Sommet des Amériques. Cuba ferait de même en rouvrant son ambassade à Washington. Mais « le Sommet commence dans six jours (…). C’est imminent (…). Cela ne laisse pas beaucoup de temps », a concédé la porte-parole du département d’Etat, Marie Harf.

Les deux gouvernements entretiennent depuis 1977 des sections d’intérêts qui font office de chancelleries.

A propos de l'auteur

Notre histoire s’écrit toujours

L’HISTOIRE DE TROIS GENERAUX CUBAINS D’ORIGINE CHINOISE DANS LA REVOLUTION CUBAINE Armando Choy, Gustavo Chui, Moisés Sío Wong « Quelle a été la principale mesure pour ...