Liberté d’expression à Cuba

0

La Liberté d’expression à Cuba
Par Patricio Montesinos

DSC02862

Ils sont bien étonnés les nombreux visiteurs quand ils découvrent qu’à Cuba les habitants expriment librement leurs opinions, et même font de sévères critiques, contrairement à ce que les ignorants ou mal intentionnés vocifèrent, dans le cadre de la campagne médiatique à laquelle a été soumise la plus grande des Antilles depuis le triomphe de sa Révolution.

Il suffit de voyager dans un autobus ou un taxi collectif, se promener sur le célèbre et superbe Malecon de La Havane ou participer à une réunion de famille pour vérifier rapidement que les Cubains critiquent tout ce qu’ils considèrent mal fait par leurs propres compatriotes de base, fonctionnaires publics et d’autres autorités du pays.

Personne n’échappe à la critique, ni les ministres ni les dirigeants intermédiaires, lorsque les citoyens sont d’avis qu’on est en train de commettre des erreurs dans cette nation socialiste, qui a lutté bec et ongles, et contre vents et marées, depuis qu’elle a atteint sa véritable indépendance le 1er Janvier 1959.

Justement, il y a quelques semaines l’état révolutionnaire dirigé aujourd’hui par le président Raul Castro a décrété une baisse des prix sur une longue liste de produits de première nécessité au profit de la population, principalement ceux qui ont moins de revenus, néanmoins, les Cubains pensent que c’est encore insuffisant, bien qu’ils reconnaissent les efforts que réalise son gouvernement au milieu de la sévère crise internationale actuelle .

Divers reportages relatifs à ce sujet et d’autres questions d’intérêt de la population sont publiés quotidiennement dans les médias de l’île des Caraïbes, en plus des programmes de débats télévisés, qui incluent de fortes critiques sur les négligences, incompétences et le manque de gestion de la part de dirigeants et de groupes de travailleurs de différents domaines.

Dans le même temps, le doyen des archipels des Antilles vient de commencer un profond processus qui a été appelé Débat pour l’avenir de Cuba, et qui sera discuté, par les membres du Parti communiste (PCC), l’Union des jeunes communistes (UJC) ainsi que par différentes organisations et d’amples secteurs de la société.

Dans le processus cité seront analysés deux documents adoptés par le récent VIIème Congrès du PCC, se référant à la Conceptualisation du Modèle Economique et social cubain et le Plan de développement Economique et Social jusqu’en 2030.

Cuba mise fermement sur un perfectionnement de son économie en vue d’améliorer les conditions de vie de tous ses habitants, malgré les maigres ressources de l’île et le blocus injuste qui lui est encore imposé par les États-Unis, bien que les deux pays aient rétabli des relations diplomatiques après près d’un demi-siècle de rupture de leurs liens, et une confrontation sévère ou le premier rôle est joué par Washington.

Au dire des Cubains, leur longue bataille pour obtenir des indices économiques élevés, tels que ceux des domaines de l’éducation, de la culture, de la santé et de la science, entre autres, va continuer avec ou sans le blocus de leur puissant voisin du Nord, tout en constatant que la visite du président américain Barack Obama, à la Havane il y a quelques mois n’a pas servi à grand-chose.

Le peuple cubain connait très bien la façon de faire des administrations de la Maison Blanche, sans que cela ne suppose aucun rancune pour les citoyens et les hommes et femmes d’affaires et de culture des États-Unis, qui voyagent de plus en plus vers la plus grande des Antilles et se retrouvent perplexes face à la réalité, et l’hospitalité de leurs hôtes, comme beaucoup d’autres étrangers de différents horizons.

Comme dans les concepts tels que les droits de l’homme et la démocratie, qui ont été manipulés et utilisés pour attaquer la révolution cubaine, la petite nation latino-américaine peut donner de véritables leçons de Liberté d’expression à des gouvernements qui la nient et la répriment, y compris en s’appuyant sur des lois, dans différents pays du monde, où ce sont uniquement les puissants qui imposent leurs critères.

Ceux qui veulent vérifier ce privilège de Cuba peuvent le faire seulement en la visitant pendant quelques jours, et cohabiter avec son peuple solidaire et aguerri, qui ne cache pas ses défauts, car il a trop de vertus.

A propos de l'auteur

Manifestons contre le BLOCUS

IL EST TEMPS DE METTRE FIN A CE BLOCUS CRUEL, ARBITRAIRE ET INJUSTE CONTRE CUBA Depuis 1962, les Etats Unis ont créé un blocus économique, ...