La lutte contre le cancer à Cuba

0
cancer-cubanos_2-7888f

Le cancer est une maladie parmi les plus létales au monde. Que ce soit en

Europe, en Afrique, en Amérique ou en Asie, elle se trouve parmi les
principales causes de mort.
À Cuba le cancer est la seconde cause de morts. La lutte de notre pays contre
cette maladie est menée dans tous les fronts, grâce à un programme national
qui s’étend à tous les niveaux de l’attention sanitaire et aussi sur le plan
scientifique, de la recherche et de la biotechnologie avec la mise à point de
médicaments novateurs qui aident à améliorer la qualité de vie des patients
atteints de cette maladie, mais aussi sur le plan de la prévention et de
l’éducation avec des programmes, des publicités, des affiches pour que les
personnes prennent conscience des pratiques de vie qui favorisent la
parution de divers types de cancer, et de la nécessité du dépistage précoce de
la maladie, ce qui aide, dans biens de cas, à sauver des vies.
Un collègue du Service espagnol Dayron Caballero, a rencontré le Docteur
Erasmo Lopez, médecin à l’Institut d’Oncologie et de Radio-biologie de la
capitale cubaine, est spécialiste de second degrés en oncologie, chirurgien de
tumeurs périphériques et vice directeur de cet hôpital, qui lui a expliqué que:
« La principale arme dans le monde contre le cancer est la chirurgie, mais
avec les progrès, la chirurgie est devenue moins mutilante, moins invasive,
ce qui permet au patient d’avoir une meilleure qualité de vie. Les traitements
avec radiothérapie et chimiothérapies s’avèrent aussi très efficaces. Nous
nous appuyons aussi sur les produits fabriqués dans l’industrie bio-
technologique de notre pays, qui nous aident beaucoup avec les traitements
immunologiques. Nous parlons par exemple des anticorps monoclonaux,
comme le vaccin EGF, dont on a tant parlé à cause de ses effets dans la
survie des patients atteints de cancer du poumon. Ce vaccin est en phase
d’essai aux États-Unis. Grâce aussi à ces produits et à d’autres mis à point
par la biotechnologie cubaine, l’espérance de vie des patients atteints de
divers autres types de cancer a connu une augmentation sensible.
Précisément grâce à l’appui donné par le gouvernement et par les autorités
du ministère de la santé publique à la lutte contre le cancer, cette maladie,
qui durant plusieurs années a été la première cause de mortalité à Cuba, est
actuellement la seconde, précédée des maladies cardiovasculaires.
Le traitement du cancer est extrêmement coûteux. Travailler sur les facteurs
qui ont une incidence sur cette maladie est donc très important. Le
diagnostic précoce est aussi essentiel. Plus petite est une lésion, plus
rapidement elle est traitée, plus de possibilité d’être guérie elle aura.
Il y a eu une augmentation des équipements de haute technologie que le
ministère de la santé a mis à la disposition des patients, ce qui a augmenté
les capacités de traitement des patients et les possibilités donc de guérison.
Le gouvernement a fait des investissements importants pour doter nos
hôpitaux d’oncologie d’équipements de la plus moderne technologie, ce qui a
permis à notre pays de se situer quasiment au même niveau que les pays
développés, en matière de traitement du cancer. »
À Cuba, la volonté des autorités et le dévouement des spécialistes ouvrent
des portes d’optimisme aux patients souffrant d’un quelconque type de
cancer.
« L’Institut d’Oncologie et de radio-biologie est un centre où l’humanisme
l’emporte sur toute la technologie. Nous venons de recevoir la certification
des bonnes pratiques cliniques, ce qui nous permet de réaliser des essais
cliniques des nouveaux médicaments avec plus de qualité, de mener des
recherches scientifiques. Ces essais et ces recherches se traduisent par plus
de qualité de vie et plus de survie pour les patients. »
Participer à ce combat quotidien en faveur de la vie, contre le cancer est un
motif de fierté pour le docteur Erasmo López.
« Pour moi c’est un honneur, mais surtout un engagement. Pour beaucoup
de personnes le cancer est synonyme de mort, nous les oncologues, les
techniciens qui appliquent les traitements, nous sommes en train de faire en
sorte que ce en soit pas comme ça. Nous nous efforçons chaque jour de
mieux nous préparer dans les traitements et d’essayer que tous les médecins
qui sont sous nos ordres en fassent autant.
C’est aussi un honneur de faire partie de l’armée de blouses blanches qui
travaillent dans le pays en faveur de l’amélioration de la qualité de vie, de la
survie des patients souffrant de cancer.
Dans notre institut il y a un monument, qui date de longues années, qui est
un monument à l’espoir. Il faut avoir de l’espoir, de la foi et de la confiance
dans le développement atteint par la santé publique cubaine, par la
biotechnologie dans notre pays. Chaque jour il y a plus de possibilités
d’allonger la vie de ces patients avec une meilleure qual

A propos de l'auteur

Election à Cuba ce dimanche

Plus de 8 millions de Cubains sont appelés à se rendre aux urnes aujourd’hui pour élire 605 députés au parlement et 1 265 délégués aux ...