Discours de Raul Castro Ruz au XVII Sommet du Mouvement des Pays non-alignés.

0

Île de Margarita, le 17 septembre 2016.

cuba-no-renuncia

Cher camarade Nicolas Maduro Moros, Président de la République bolivarienne du Venezuela,

Chefs d’États et de gouvernements,

Honorables Ministres, Délégués et Invités,

Mesdames et Messieurs,

Nous constituons les 120 États non-alignés et nous avons non seulement les Principes de Bandung, mais aussi la Déclaration sur les buts et principes et le rôle du Mouvement des pays non-alignés dans la conjoncture internationale actuelle, approuvée au XIV Sommet de La Havane. Notre énorme force ne peut pas être sous-estimée quand nous agissons de concert.

Lors du XIV Sommet en 2006, nous avons rejeté les tentatives de ¨changement de régime¨ et nous avons fait appel pour que tout pays s’abstienne de faire recours à l’agression et à l’usage de la force.

Au mois de janvier 2014 à La Havane, nous, Chefs d’États et de gouvernements de la Communauté des États de l’Amérique latine et les Caraïbes (CELAC), en souscrivant la Proclamation de l’Amérique latine et les Caraïbes comme Zone de Paix, nous avons aussi réaffirmé notre attachement aux principes de la Charte des Nations Unies et au Droit international. Et ce, dans le but de régler pacifiquement les différends et dans le plein respect du droit inaliénable de tout État à choisir son système politique, économique, social et culturel comme condition sine qua non pour assurer la coexistence entre les nations.

Cependant, nous sommes témoins de l’intensification des attaques contre la souveraineté et l’autodétermination du Venezuela. Cuba réaffirme son soutien inconditionnel au gouvernement et au peuple vénézuéliens, à l’union civique-militaire et au président constitutionnel Nicolas Maduro Moros.

Nous rejetons vivement le coup d’état parlementaire-judiciaire mené à bien au Brésil contre la Présidente Dilma Rousseff, puisqu’il s’agit d’un outrage de la volonté souveraine du peuple qui l’a élue avec plus de 53 millions de votes.

La Colombie sœur aura tout le soutien de Cuba pour avancer sur le chemin difficile de la mise en œuvre de l’Accord de paix et du renforcement de la Paix juste et durable, si nécessaire pour son peuple.

Nous avons confiance que le peuple de la République arabe syrienne pourra régler ses divergences par lui-même, sans d’interventions extérieures qui visent à promouvoir un changement de régime.

Camarade Président,

C’est absolument inacceptable que le peuple palestinien soit encore victime de l’occupation et de la violence, et que la puissance occupante entrave toujours la constitution d’un État palestinien indépendant ayant Jérusalem-Est comme capitale.

Toutes les tentatives pour garantir l’autodétermination de l’indestructible peuple sahraoui ont échoué, ce qui demande l’action de la communauté internationale.

Nous sommes solidaires avec la demande historique du peuple de Porto Rico en faveur de son autodétermination et indépendance.

Nous soutenons aussi la revendication de la République argentine sur les îles Malvinas (Falkland), la Géorgie du Sud et les îles Sandwich du Sud.

Cher camarade Maduro,

Pour Cuba, le non-alignement représente la lutte pour changer radicalement l’ordre économique international, imposé par les grandes puissances, celui qui a provoqué que 360 personnes détiennent une richesse annuelle au-dessus des revenus de 45% de la population mondiale. Le fossé entre les pays riches et pauvres se creuse d’avantage. Le transfert de technologies du Nord vers le Sud est une aspiration insaisissable. La mondialisation favorise essentiellement un petit groupe de pays industrialisés. La dette des pays du Sud se multiplie et atteint le chiffre de plus de 1,7 milliards de dollars.

Le chômage atteint 2,9 milliards de personnes qui se trouvent dans la pauvreté extrême, des millions d’enfants meurent chaque année à cause de la faim et des maladies prévisibles, presque 800 millions de personnes ne savent lire ni écrire; tandis que plus de 1,7 mille milliards de dollars sont consacrés aux dépenses militaires.

Le non-alignement signifie aussi la lutte pour éliminer la brèche de connaissances et l’emploi des technologies de l’information et des communications en faveur du développement et de la coopération. Nous rejetons catégoriquement leur militarisation et l’usage agressif contre des pays tiers.

Le changement climatique s’aggrave et persistent toujours dans les pays développés des modèles irrationnels de production et de consommation qui menacent les conditions de vie de notre espèce.

La réalisation des droits de l’homme demeure toujours un rêve pour des millions de personnes du monde entier. Les États-Unis et l’Europe emploient la manipulation, la pratique de deux poids deux mesures, la sélectivité et la politisation; tandis que des vagues de réfugiés sont bloquées sur les frontières européennes, sans trouver des solutions justes, stables et durables protégeant leurs vies et leur dignité.

Cher Président Maduro,

Vingt et un mois se sont écoulés depuis que nous avons annoncé simultanément avec le Président Barack Obama, la décision de renouer les relations diplomatiques entre Cuba et les États-Unis.

Nous avons fait des progrès, surtout du point de vue diplomatique et de coopération dans des domaines d’intérêt mutuel, mais la situation n’est pas la même dans le secteur économique et commercial, compte tenu la portée limitée, bien que positive, des mesures adoptées jusqu’à présent par le gouvernement étasunien.

Cuba réclamera toujours la levée du blocus économique, commercial et financier, qui nous provoque autant de dommages et privations et dont la portée extraterritoriale porte atteinte à nombreux pays. Cuba revendiquera aussi la restitution à notre souveraineté du territoire illégalement occupé par la Base navale des États-Unis à Guantanamo.

Autrement nous ne pourrons pas avoir des relations normales. Cela ne sera pas non plus possible, s’ils ne mettent pas fin à d’autres politiques, toujours en vigueur, nocives à la souveraineté de Cuba, à savoir les programmes subversifs et intrusifs.

Nous réaffirmons la volonté d’entretenir des relations de coexistence civilisée avec le gouvernement des États-Unis, mais Cuba ne va point renoncer à aucun de ses principes, elle ne fera pas de concessions inhérentes à sa souveraineté et son indépendance. Cuba ne cédera pas dans la défense de ses idéaux révolutionnaires et anti-impérialistes, ni en matière de soutien à l’autodétermination des peuples.

Camarade Maduro,

Nous souhaitons tout le succès à la République bolivarienne sœur du Venezuela dans son mandat à la tête des pays non-alignés. Nous félicitons aussi le travail réalisé par la République islamique d’Iran.

La seule alternative que nous avons face aux énormes enjeux et dangers que nous avons devant nous est l’unité et la solidarité en défense de nos objectifs et intérêts communs.

Je vous remercie.

A propos de l'auteur

50 vérités sur Fidel Castro

A occasion de l’anniversaire de la naissance de Fidel le 13 aout 1926, nous publions un article de Salim Lamrani intitulé « 50 verités sur Fidel ...