Air Caraïbes ouvre Cuba, notamment pour les TO

0

Le 9 décembre, Air Caraïbes a volé pour la première fois entre Paris et La Havane. Avec sa ligne directe, vendue à des tarifs attractifs, la spécialiste française des Caraïbes entend transporter 50 000 passagers par an entre la France et Cuba.

C’était une opportunité à saisir très vite. Aussi, la spécialiste des Caraïbes s’est-elle rapidement positionnée pour faire partie de l’aventure cubaine. Un sprint qui s’est concrétisé le 9 décembre par le vol inaugural, en A330-300, entre Paris-Orly et La Havane. La compagnie du groupe Dubreuil devient ainsi le second transporteur tricolore, après Air France, à proposer une ligne directe et régulière entre les deux pays.air-ca

 

Les groupes en ligne de mire

« C’est un marché naturel pour nous. Au printemps 2016, Cuba s’ouvrant sur le monde, des discussions se sont engagées auprès des ministères pour voir comment le marché pourrait accueillir de nouveaux transporteurs », a expliqué Jean-Paul Dubreuil, président du groupe éponyme englobant Air Caraïbes et sa petite sœur, la low cost French Blue. Ensuite, tout est allé très vite.

A bord du vol inaugural, plus de 260 passagers, dont 51 membres de la délégation comprenant notamment 14 tour-opérateurs. Et pour cause, la compagnie entend réaliser à terme la moitié de ses ventes grâce aux groupes. Mais, ouverture précipitée oblige, de nombreux TO étaient déjà engagés sur l’aérien lorsque Air Caraïbes s’est positionnée sur Cuba.

La Havane et Santiago de Cuba

Compte tenu du succès de la destination, les ventes directes permettent de remplir les avions. Cuba est déjà la 4ème ligne en termes de ventes sur le site internet de la compagnie.

Bien qu’ayant obtenu trois slots hebdomadaires, Air Caraïbes n’en opère que deux pour le moment entre Paris-Orly et La Havane  : une 1ère rotation le vendredi avec un vol direct aller/retour, une autre le mardi avec une escale à Santiago de Cuba. Cette seconde fréquence permettra notamment aux tour-opérateurs de proposer des circuits de découverte de l’île au départ d’une des deux villes cubaines, situées chacune aux deux extrémités de l’île.

L’offre Air Caraïbes est complétée par une 3ème fréquence, opérée par Cubana de Aviación, entre les deux capitales avec un vol aller via Santiago de Cuba le dimanche et un vol direct le samedi entre La Havane et Orly.

Un aéroport international saturé

Côté prix, Air Caraïbes se veut compétitive avec des tarifs proposés à partir de 827 € TTC aller – retour en classe soleil, 1 081 € TTC en classe caraïbes, et 1 828 € TTC en classe madras.

Avec cette offre, Air Caraïbes espère conquérir 20% de parts de marché, soit plus de 50 000 passagers par an. Une aventure qui n’est pas si téméraire, puisque tous les indicateurs sont au vert pour le développement des flux touristiques entre la France et Cuba. En 2016, ont été dénombrés plus de 200 000 voyageurs entre la France et Cuba, soit +15% de croissance selon les émissions BSP.

Reste que pour absorber ces nouvelles vagues de visiteurs, le pays devra mettre ses infrastructures à niveau, à commencer par l’aéroport José Marti, alors même que, d’ici à la fin de l’année, 110 vols quotidiens directs relieront Cuba et les Etats-Unis, dont 20 atterriront à La Havane.

A propos de l'auteur

Ana Belén Montés

Ana Belén Montés, née en 1957, est fille d’un couple de portoricains. C’est l’aînée d’une famille de quatre enfants. Son père était médecin militaire et ...