Un médicament cubain utilisé en Chine pour soigner le coronavirus

0

Le président de Cuba, Miguel Díaz-Canel, à mis en avant l’abnégation du Gouvernement chinois face au coronavirus 2019-NCOV et les résultats palpables qu’il a obtenus dans le traitement de plus de 1 500 patients.

Sur son compte Twitter, le président cubain a écrit : « Interféron alfa 2B: Le médicament cubain utilisé en Chine contre le coronavirus. Notre soutien au Gouvernement et au peuple chinois dans leurs efforts pour combattre le coronavirus. Il a ainsi mis en avant l’utilisation des produits de la biotechnologie cubaine pour résoudre les problèmes de santé du monde.

Ce médicament est l’un des près de 30 choisis par la Commission Nationale de Santé chinoise pour soigner l’affection respiratoire et, selon les déclarations faites par le docteur Luis Herrera Martínez, conseiller scientifique et commercial du président de BioCubaFarma, à la télévision cubaine, il a été choisi parce qu’il a démontré son efficacité antérieurement contre des virus aux caractéristiques identiques à celui-ci.

« Il a l’avantage de permettre de se protéger dans des situations comme celle-ci. Il évite aux patients des aggravations et des complications à ce stade et enfin, il éloigne la mort, » a expliqué le spécialiste.

Herrera Martínez a précisé qu’il y a quelques années, on a fait un transfert de technologie vers la province de Jilin, qui a débouclé sur la création de l’usine sino-cubaine ChangHeber, à Changchun. Dans cette usine, on réalise « le même produit que nous, exactement avec la même technologie et ce produit répond aux standards de qualité qui ont été approuvés par les autorités régulatrices chinoises et cubaines.

« L’usine sino-cubaine ChangHeber, à Changchun, dès le premier jour de la Nouvelle Année Lunaire, a produit l’interféron alpha (IFNrec) en utilisant la technologie cubaine. La Commission de Santé chinoise a sélectionné notre produit parmi ceux qui sont utilisés dans la lutte contre le coronavirus», a confirmé la Présidence de Cuba sur son compte Twitter.

Selon l’ambassadeur de Cuba en Chine, Carlos Miguel Pereira, l’usine mixte ChangHeber a commencé l’élaboration du médicament cubain dès le 25 janvier en tenant compte de « son potentiel dans le traitement de l’affection respiratoire. »

Selon les spécialistes, l’Interféron alpha est appliqué contre des infections virales provoquées par le VIH, la papillomatose respiratoire récurrente provoquée par le virus du papillome humain, le condylome acuminé et l’hépatite B et C et il est efficace dans les thérapies contre diverses formes de cancer.

La Commission Nationale de Santé chinoise a reçu de 31 provinces des rapports sur 28 018 cas confirmés de pneumonie causée par le nouveau type de coronavirus.

Sur ce total, 3 859 personnes sont dans un état grave, 563 sont mortes et 1 153 ont eu une amélioration, dit le communiqué de la Commission Nationale de Santé chinoise.

Fin 2019, la Chine avait annoncé avoir détecté une nouvelle souche de coronavirus, dénommée 2019-nCoV, dans la ville de Wuhan. La maladie peut se transmettre de personne à personne et est contagieuse sans présenter de symptômes pendant l’incubation qui peut durer 14 jours.

Le 30 janvier, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a décrété l’urgence internationale à cause de sa propagation.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

A propos de l'auteur

La santé pour toujours

50 ans après sa fondation, l’hôpital Vladimir Ilich Lenine continue d’apporter des contributions scientifiques qui confirment le potentiel du système de Santé publique cubain, capable ...