Salim Lamrani défend la vérité de Cuba avec un livre

0

« La vérité de Cuba est puissante, c’est pour cette raison que les grands médias refusent de lui donner la parole », a assuré le chercheur franco-algérien Salim Lamrani lors de la présentation de son dernier livre sur la réalité de cette nation.

Le livre Cuba ¡ Palabra a la defensa !  de la maison d’édition José Martí, rassemble des entrevues de ce notable Docteur en Études Ibérique et Latino-américaines de l’Université de Paris.

Lors de la présentation de l’ouvrage dans le Foire Internationale du Livre à La Havane, Salim Lamrani a critiqué la position des grands médias et leurs informations quand ils présentent seulement une seule facette ou une seule voix. « Beaucoup demandent que Cuba change et ils oublient que c’est un pays indépendant et souverain, par conséquent, les conditions de son système politique ne sont pas négociables », a-t-il souligné.

Il a également parlé de la « rhétorique » de Barack Obama et ses actes, car il a le pouvoir de démanteler 90 pour cent des sanctions économiques sans l’approbation du Congrès. « C’est la réalité que les médias ne présentent pas et, en plus, ils nient la parole de défense à Cuba. Comme ils ne laissent pas ceux d’ici exprimer leur vérité ou leur point de vue, j’ai décidé de compiler ces entretiens. Le Gouvernement de La Havane a toujours exprimé sa volonté d’avoir des relations pacifiques et normales avec les États-Unis, si ce pays respecte sa souveraineté. Mais les médias occidentaux semblent « oublier » comment cette nation a été la cible d’une guerre politique, économique, diplomatique et médiatique. Cuba vit en état de siège depuis plus d’un demi-siècle et elle a été la cible de nombreuses actions terroristes. Il y a toujours des sanctions économiques, malgré les déclarations d’Obama sur un changement de politique. En Occident, on assoit toujours cette île sur le banc des accusés et dans les débats sur sa réalité on omet systématiquement la présence des Cubains ».

La préface du livre a été écrite par Gerardo Hernández Nordelo, l’un des Cinq Cubains qui a été détenu aux États-Unis pour avoir tenté d’éviter des actions violentes contre son pays.

Selon son avis, le livre de Salim Lamrani « est un ouvrage de lecture facile et agréable, où l’on passe à travers les ruelles de l’histoire qui nous mènent à la scène intéressante et complexe de la Cuba d’aujourd’hui ».

Mariela Castro, Abel Prieto, Eusebio Leal, Miguel Barnet, Alfredo Guevara sont certains des Cubains interviewés dans Cuba ¡ Palabra a la defensa ! Il comprend également des conversations avec l’ancien Président du Guatemala Álvaro Colom ; de l’actuel assesseur de la présidence de la France pour les affaires latino-américaines, Jean Pierre Bel, et avec Wayne Smith, qui était le chef de la section des intérêts des États-Unis à Cuba durant le mandat de Jimmy Carter.

Salim Lamrani

33285_fca060a9a2b0ba8

A propos de l'auteur

Cuba : Les enfants gardent les urnes

Contrairement à beaucoup de pays où les urnes, dans les élections au suffrage universel sont gardées par des militaires, à Cuba, elles sont surveillées par ...