Cuba: Le terrorisme et les nouveaux scénarios entre Cuba et les Etats-Unis 1° partie

0

 

11800186_498785396948482_4823093147180511122_nLa question de base est que ces groupes ont continué d’opérer aux Etats-Unis jusqu’à présent en planifiant des agressions criminelles contre Cuba. Ils ont l’infâme mérite d’avoir assassiné 35 personnes en territoire nord-américain parmi lesquelles des personnes de nationalité nord-américaine, des diplomates cubains et des nationaux de l’Ile qui ont commis l’erreur de plaider pour un rapprochement avec Cuba. Le FBI a été incapable de les neutraliser ou d’agir sur eux bien qu’il y ait des preuves innombrables de leurs délits.

Avant tout, je pars du principe que le processus de rapprochement diplomatique entre Cuba et les Etats-Unis ne fera pas disparaître la menace terroriste envers notre pays si on tient compte du fait qu’il existe dans le pays du nord d’importantes forces qui s’opposent à celui-ci et feront tout leur possible pour le torpiller en recourant, même, à l’agression terroriste pour atteindre ses macabres objectifs.

Ce n’est pas le hasard si l’extrême droite nord-américaine reste opposée au dialogue souverain entre les deux nations et alliée à celle-ci, on trouve ces groupes et ces individus qui ont soutenu pendant des décennies l’utilisation de la violence comme méthode pour renverser la Révolution et pour porter atteinte à ceux qui ont défendu un discours de dialogue entre l’émigration cubaine et le gouvernement ainsi que le rapprochement entre les deux peuples.

Souvenez-vous que, selon ce que j’ai dénoncé dans un article intitulé « La Sécurité Nationale des Etats-Unis et le terrorisme domestique de la mafia cubano-américaine » publié sur le site Rebelion, le 2′ juin 2003, les groupes terroristes d’origine cubaine – formés, financés et entraînés par la CIA et d’autres groupes du pouvoir aux Etats-Unis – « Seulement entre 1959 et 2001, en presque 40 ans, 360 actes terroristes ont été commis en territoire nord-américain, exécutés par différentes organisations d’origine contre-révolutionnaire protégées de façon permanente par le gouvernement de ce pays. Sur ces actes, 186 ont affecté directement les intérêts des Etats-Unis d’Amérique ».

http://www.rebelion.org/hemeroteca/imperio/030624godoy.htm

Dans ce même article, je signalai: « Tout au long de ces 40 ans (qui maintenant sont plus de 50!), différents groupes terroristes ont surgi, certains d’entre eux développant un rôle important bien connu. Leur préparation par des officiers de la CIA et d’autres agences nord-américaines, leur implication dans des guerres sales hors des frontières des Etats-Unis et autres liens obscurs avec la « cosa nostra » et le trafic de drogue, les ont rendus potentiellement dangereux. Souvent a été sous-entendue la tolérance du gouvernement pour ces criminels et ils se sont vus obligés de faire pression pour qu’ils réalisent leurs activités hors des frontières nord-américaines. Un exemple de cela survint au début des années 70 quand la guerre fut menée par les chemins du monde, le FBI convainquant les principaux chefs de file de cesser leur activité de terrorisme domestique. »

La question de base est que ces groupes ont continué d’opérer aux Etats-Unis jusqu’à présent en planifiant des agressions criminelles contre Cuba. Ils ont l’infâme mérite d’avoir assassiné 35 personnes en territoire nord-américain parmi lesquelles des personnes de nationalité nord-américaine, des diplomates cubains et des nationaux de l’Ile qui ont commis l’erreur de plaider pour un rapprochement avec Cuba. Le FBI a été incapable de les neutraliser ou d’agir sur eux bien qu’il y ait des preuves innombrables de leurs délits.

Dans quelle mesure ces forces obscures de la réaction anti-cubaine peuvent-elles être dangereuses pour Cuba et pour les Etats-Unis dans ce nouveau scénario?

En premier lieu, ces personnes sont toujours restées impunies sur le territoire nord-américain en comptant sur le soutien des secteurs paralysés dans les groupes du pouvoir politique et économique aux Etats-Unis, arrivant même à compter avec le soutien explicite d’un groupe réactionnaire à l’intérieur du Congrès nord-américain parmi lequel se détachent les congressistes Ileana Ros-Lehtinen, Bob Menéndez, Albio Sires, Carlos Curbelo, les frères Díaz Balart et Marco Rubio, entre autres qui ont soutenu le double discours de soutenir des changements pacifiques alors qu’ils faisaient en coulisses, l’apologie de la violence.

En second lieu, comptent aussi avec le soutien inconditionnel des agences gouvernementales de renseignement comme la CIA elle-même, ceux qu’ils ont utilisé dans des black ops qui ont affecté non seulement la vie politique des Etats-Unis mais aussi celle d’autres pays. Ces terroristes ont eu un rôle actif important dans les actions les plus retentissantes du terrorisme et de l’espionnage domestiques dans cette nation comme l’assassinat de John F. Kennedy, l’affaire du Watergate, l’assassinat de plusieurs leaders d’autres nations sous la tutelle de l’Opération Condor et la planification de centaines de tentatives de magnicide qui violent la Loi de Neutralité de cette nation.

En troisième lieu, ces forces qui parient sur la violence se sont alliées avec des mercenaires appartenant à ceux qui les ont entraînés pour développer des actions de déstabilisation et dont l’attitude – comme dans les cas d’Antunez, de Fariñas, etc.- ne se sont pas arrêtés de réaliser des actions violentes pour atteindre leurs buts opportunistes et obtenir de fortes sommes d’argent.

Tous les groupes terroristes comme FNCA, le CLC, Alpha 66, le CID, la Brigade 2506, entre autres, sont toujours en action et la justice nord-américaine n’ pris aucune mesure radicale contre eux.

C’est pour cela que l’emploi de ceux-ci est une option de plus des forces de la réaction pour torpiller ce processus de dialogue et de rapprochement entre les deux nations bien qu’à cette occasion, ils aient recouru aux plus nouvelles formes de terrorisme comme black ops, l’utilisation de faux drapeaux, la subversion active, l’incitation à la violence citoyenne entre autres actions.

Comment ce terrorisme se réalisera-t-il dans le scénario actuel et quel est son danger potentiel? Ces défis et ces dangers seront analysés dans la seconde partie de ce travail.

Percy Francisco Alvarado Godoy

traduction Françoise Lopez

A propos de l'auteur

Deux hommes, un même rêve

Lorsque l’on évoque Marti et Fidel, il est presque impossible de ne pas trouver le lien commun. Lorsque l’on regarde leur œuvre respective et les ...