Cuba a exposé des préoccupations au sujet de la situation des droits de l’homme aux Etats-Unis

0

cuba_droitedelhommeCuba a exprimé aujourd’hui aux États-Unis ses préoccupations relatives aux garanties et à la protection des droits de l’homme dans la nation du Nord, au cours du premier dialogue bilatéral sur le thème, se déroulant à Washington .

Nous portons des inquiétudes quant aux schémas de discrimination et de racisme dans la société nord-américaine, l’intensification de la brutalité policière, les actes de torture et les exécutions extrajudiciaires dans la lutte antiterroriste et l’impasse juridique des prisonniers dans la prison de Guantánamo, a précisé aux journalistes le chef de la délégation de l’île, Pierre Luis Pedroso.

Dans une conférence de presse, pour apporter des détails au sujet de la réunion, le sous-directeur général des Affaires Multilatérales et du Droit international du ministère des affaires étrangères a ajouté que la partie cubaine a aussi signalé sa préoccupation quant aux limitations des droits du travail et des libertés syndicales.

En accord avec Pedroso, malgré les nettes différences dans la conception et d’exercice des droits de l’homme, la rencontre au Département d’État s’est déroulée dans une atmosphère de respect et de professionnalisme. Nous traitons des sujets d’intérêt pour les deux délégations, a dit le fonctionnaire, qui a souligné que le dialogue inédit a mis en évidence « qu’il est possible de d’avoir des relations civilisées, basées sur la reconnaissance et le respect des différences ».

Ainsi, a-t-il ajouté, la réunion qui s’est déroulée à l’initiative de Cuba a ratifié la disposition de La Havane à débattre de n’importe quel sujet sur la base de l’égalité et de la réciprocité.

En réponse à une question de Prensa Latina, Pedroso a informé que l’île a présenté dans le court temps disponible certains de ses progrés en matière de protection et de promotion des droits de l’homme.

En ce qui concerne les futurs échanges de vues autour de cette question, il n’a pas écarté leur réalisation.

Le dialogue sur les droits de l’homme se rajoute à d’autres thèmes d’intérêt bilatéral analysés parallèlement au processus de rétablissement de relations diplomatiques et d’ouverture d’ambassades, résultant des annonces faites le 17 décembre par les présidents Raúl Castro et Barack Obama, afin d’avancer vers la normalisation des liens.

Par Waldo Mendiluza, envoyé spécial – traduction Rose Marie pour Cuba Linda.

A propos de l'auteur

Evo Morales à Pau le 7 novembre 2015

A l’unanimité de son Conseil d’administration, l’Université de Pau et des Pays de l’Adour a décerné le titre de Docteur Honoris Causa à Evo Morales ...