Posada inculpé aussi pour son implication dans les attentats de La Havane, par Jean Guy Allard.

0

Dans un changement de stratégie inattendu, les procureurs de Washington chargés de l’affaire Posada Carriles ont alourdi les charges présentées à El Paso, au Texas, contre le terroriste international, pour ses fausses déclarations concernant la campagne d’attentats qu’il avait déclenchée à La Havane en 1997.

Selon l’agence de presse AP, Posada est accusé maintenant d’avoir menti à propos de son implication dans « le recrutement d’individus… pour réaliser des attentats à Cuba ». De façon plus spécifique, les procureurs du ministère public précisent qu’il n’a pas dit la vérité sur son implication dans le recrutement du mercenaire Raul Cruz Leon chargé de rapporter des explosifs dans l’île pour des attentats destinés à nuire à l’activité touristique.

Une des actions terroristes provoquées par Cruz Leon, recruté au Salvador par Posada, avait causé la mort du jeune touriste italien Fabio di Celmo. Posada a avoué son implication dans ces crimes dans des interviews publiées aux Etats-Unis.

Posada, au long passé de terroriste, auteur intellectuel de la destruction en plein vol d’un avion civil cubain ayant causé la mort des 73 passagers, devra dorénavant faire face à 11 chefs d’accusation, toujours devant le juge Kathleen Cardone qui l’a libéré.

Le changement de stratégie des procureurs fédéraux, avec à leur tête John W. Van Lonkhuyzen, qui appartiennent à la section antiterroriste du département de la Justice – maintenant dirigé par Eric Holder – semble correspondre à une révision des stratégie devant les demandes réitérées d’extradition présentées par le gouvernement vénézuélien, à quelques jours du Sommet des Amériques, où le sujet sera inévitablement abordé.

Le ministère public fédéral, cependant, se limite à des accusations supplémentaires de parjure et d’obstruction à la justice contre le plus célèbre terroriste de l’hémisphère qui a travaillé plus de 25 ans pour la CIA et qui a été, en outre, militaire dans les forces armées nord-américaines. Les nouvelles charges seront présentées aujourd’hui devant le tribunal d’El Paso, lors d’une audience où Posada devrait normalement être présent.

L’assassin tortionnaire d’origine cubaine naturalisé vénézuélien, est en liberté depuis mai 2007 après que la juge Kathleen Cardone ait écarté les accusations concernant son entrée illégale aux Etats-Unis, présentées par le département de la Justice de l’administration Bush. Ce jugement a été révoqué en 2008 par le Tribunal d’appel du 5e Circuit de la Nouvelle-Orléans, qui a ordonné un nouveau procès.

A propos de l'auteur

Les descendants des acolytes de Batista prétendent être « indemnisés » en vertu de la Loi Helms-Burton Lorsque le dictateur Fulgencio Batista décida de fuir ...