La visite du Premier ministre chinois Li Keqiang à Cuba renforcera la coopération bilatérale

0

LA HAVANE, 23 septembre (Xinhua) —

chine-cuba

La prochaine visite du Premier ministre chinois Li Keqiang à Cuba contribuera à renforcer la coopération économique entre La Havane et Beijing et à promouvoir le partenariat stratégique global entre Cuba et la Chine, a déclaré à Xinhua Ruben Zardoya, ancien recteur de l’Université de La Havane et expert de la Chine.

« La Chine est un partenaire stratégique de Cuba » et la visite de M. Li « sera très importante pour notre pays et contribuera à renforcer les relations bilatérales », a-t-il indiqué.

Il a ajouté que les relations économiques entre les deux pays allaient « crescendo » et que les investissements chinois à Cuba étaient « tangibles ».

« Des protocoles, des conventions et des accords de toutes sortes ont été conclus entre les deux pays pour promouvoir l’investissement, le développement du secteur bancaire, les transports, l’industrie, la défense, l’aviation civile, les énergies renouvelables, l’agriculture et la biotechnologie, entre autres », a-t-il précisé.

La visite du Premier ministre chinois à Cuba fait suite à sa participation aux réunions de la 71e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York et à une visite officielle au Canada.

La Chine est le deuxième plus grand partenaire commercial de Cuba et la participation de Beijing au développement de plusieurs secteurs de l’économie cubaine a joué un rôle essentiel dans la modernisation du modèle socialiste du pays.

« Les relations économiques avec la Chine aident Cuba à obtenir des avantages financiers et des crédits, et à assimiler de nouvelles technologies modernes et des compétences spécialisées dans de nombreux secteurs grâce à un partenaire très fiable », a souligné M. Zardoya.

L’industrie touristique de Cuba a été témoin du renforcement de la coopération bilatérale, non seulement avec l’augmentation du nombre de touristes chinois visitant le pays chaque année, mais aussi des investissements chinois dans le développement des infrastructures du pays.

« Cuba a annoncé des investissements chinois dans le secteur du tourisme avec la construction de deux hôtels de luxe dans la périphérie de la capitale », a indiqué M. Zardoya.

Cuba cherche également à augmenter ses exportations vers la Chine, en particulier dans le secteur de la santé.

« La biotechnologie et l’industrie pharmaceutique sont des domaines importants de coopération en raison du niveau scientifique élevé des professionnels cubains et des produits fabriqués par le pays, tels que les vaccins et les médicaments innovants contre le cancer et d’autres maladies », a-t-il indiqué.

Cuba a commencé à moderniser son système socialiste il y a près de six ans afin de réduire le secteur public, arrivé à saturation, et d’augmenter la productivité.

Le président cubain Raul Castro a approuvé un plan prévoyant 300 mesures de réforme économique en 2011 pour établir un système similaire au modèle économique chinois, en indiquant que l’expérience des autres pays socialistes serait intégrée dans le modèle cubain.

« Nous devons apprendre de leurs meilleures pratiques. L’expérience de la Chine est extraordinaire et constitue une source d’inspiration incontestable pour Cuba », a affirmé M. Zardoya.

Avec leurs relations politiques « solides » et de nombreuses positions communes sur les questions internationales, les deux pays peuvent facilement se concentrer sur le renforcement de leur coopération économique, a-t-il ajouté.

« La Havane et Beijing partagent des valeurs communes telles que le droit des nations à l’autodétermination, le respect de la souveraineté, la non-intervention dans les affaires intérieures des autres pays, ainsi que la paix et la stabilité comme condition du développement économique », a indiqué M. Zardoya.

Ses relations étroites avec Cuba aident la Chine à renforcer sa présence et à améliorer ses relations avec les pays d’Amérique latine et des Caraïbes, qui se sont considérablement développés ces dernières années, a-t-il ajouté.

Cette visite de M. Li à La Havane sera la première visite officielle d’un Premier ministre chinois à Cuba depuis que les deux pays ont établi des relations diplomatiques il y a 56 ans.

M. Li discutera avec Raul Castro du renforcement de la coopération et de l’amitié entre la Chine et Cuba et présidera la signature d’accords de coopération entre les deux pays dans les domaines de la technologie, des énergies renouvelables, de l’industrie et de la protection de l’environnement.

 

A propos de l'auteur