Réduction des prix des denrées alimentaires jusqu’à 20%

0
Les Cubains ont salué la mesure visant à augmenter le pouvoir d’achat de la population sur le court terme.

Les Cubains ont salué l’annonce, le 22 Avril d’une réduction allant jusqu’à 20% dans le prix de certains produits, les produits alimentaires de la majorité.

Le ministère des Finances et les prix mis en évidence dans une note d’information publiée le même jour dans la presse nationale, que le rapport central du 7e Congrès du Parti, tenue Avril 16-19 stipule que «les salaires et les pensions sont encore insuffisantes pour répondre aux besoins des la famille cubaine.  »

La note ajoute que, bien que la solution définitive à cette situation complexe ne sera atteint grâce à une augmentation de la productivité et l’efficacité de l’économie nationale, « la volonté politique du Parti et le leadership du gouvernement à faire tout son possible pour améliorer la situation de la population dans le cadre des limitations existantes, ainsi qu’une baisse des prix des denrées alimentaires sur le marché mondial, « ont conduit à l’adoption de telles mesures, qui visent à augmenter progressivement le pouvoir d’achat de la population sur le court terme.

L’annonce a eu un impact immédiat: « De bonnes nouvelles, je pense que les politiques du pays devraient continuer le long de cette ligne, non seulement avec des augmentations de salaire bien mérité basé sur une plus grande productivité, mais en continuant à réduire les prix, surtout des produits de base et essentiels, » a déclaré Jorge Luis, l’ un des nombreux lecteurs qui ont exprimé sa réaction à la mesure sur le Granma site.

Cuba est en train de mettre à jour son modèle économique afin de construire un socialisme prospère et durable. Comme le président Raúl Castro a déclaré à la fin du 7e Congrès du Parti tenu récemment, ce processus exige »que les principes de justice et d’égalité, qui ont servi en tant que fondement de la révolution, être préservées et renforcées. »

Le Parti communiste de Cuba Premier secrétaire a ajouté: «Une révolution des humbles, par les humbles et pour les humbles, comme Fidel l’a défini, avec des œuvres sociales indéniables construits, ne sera jamais trouver des solutions à ses problèmes derrière le dos des gens, ou avec la restauration du capitalisme, ce qui impliquerait l’application des thérapies de choc aux couches de la population avec le moins de ressources, et de détruire l’unité et la confiance de la majorité de nos citoyens dans la Révolution et le Parti. A Cuba, je le répète encore une fois, personne ne sera laissé à leur sort « .

A propos de l'auteur