L’association Cuba Linda, réunie en assemblée générale le 7 juin 2019, réaffirme son soutien à la Révolution cubaine, son peuple et son gouvernement.

0
Le nouveau bureau de Cuba Linda

Cuba Linda dénonce avec force l’escalade interventionniste du gouvernement des Etats Unis contre Cuba mais également contre tous les pays qui font respecter le droit à l’autodétermination de leurs peuples en refusant de se soumettre à l’impérialisme et au pillage de leurs ressources naturelles.

Alors que l’assemblée générale des Nations unis a voté le 1er novembre dernier, à la quasi-unanimité l’arrêt du blocus étatsunien contre Cuba, l’administration Trump a annoncé une série de mesures coercitives des plus agressives depuis la guerre froide.

Parmi ces sanctions insensées figure la mise en application à partir du 2 mai prochain de l’article III de la Loi Helms Burton qui a instauré le blocus, renforçant encore ce siège criminel, au mépris du droit international et de la charte des Nations Unies. En effet, par son caractère extraterritorial cet article III permet de poursuivre devant les juridictions américaines, non seulement plus de 200 entreprises cubaines mais toutes les entreprises de pays tiers commerçant ou ayant une activité avec Cuba ou ayant des projets d’investissements dans l’île.

Mais ces nouvelles mesures ne se limitent pas au surréaliste article III de la loi Helms Burton, elles limitent également les possibilités de voyage à Cuba pour les citoyens américains ainsi que l’envoi d’argent des immigrants cubains à leur famille vivant dans l’île. 

De nouvelles sanctions visent également le Venezuela afin de stopper les livraisons de pétrole à prix subventionné vers Cuba avec l’objectif de pénaliser à la fois les « régimes de Maduro et de Diaz-Canel ». Afin de faire oublier le lamentable putsch manqué du pantin de l’empire Juan Guaido, les Etats-Unis, accusent maintenant Cuba d’aider le président Maduro à se maintenir au pouvoir par une soi-disant présence de militaires cubains au Venezuela. Or, comme le reconnait la communauté internationale, les 20.000 coopérants cubains présents au Venezuela remplissent le même type de missions que dans les 83 autres pays où ils interviennent, c’est-à-dire : la santé et l’éducation et non la guerre.  Une fois de plus, les Etats Unis perpétuent leurs menaces et agressions contre les pays souverains sur des fondements mensongers et grotesques !

Le gouvernement cubain a répondu avec fermeté : Aucune menace de représailles, aucun ultimatum, aucun chantage de la part de l’administration étasunienne n’écartera la nation cubaine de sa conduite internationaliste, malgré les dommages humains et économiques dévastateurs que le blocus génocidaire inflige à son peuple. 

Cuba Linda condamne également les tentatives putschistes contre le Venezuela et assure de son soutien le gouvernement bolivarien et son Président légitime Nicolas Maduro Moros.

L’association de solidarité Cuba Linda réaffirme une nouvelle fois sa solidarité avec le Président Miguel Diaz Canel, le peuple Cubain et sa Révolution socialiste qui est aussi une œuvre internationaliste de solidarité fraternelle avec tous les autres peuples du monde. 

Face à cette escalade agressive impérialiste, Cuba Linda, membre de la coordination française de solidarité avec Cuba appelle le mouvement de solidarité à mener une campagne énergique et unitaire pour :

  • Condamner le blocus criminel mené par les Etats Unis contre Cuba et exiger sa levée immédiate conformément au vote de l’assemblée générale des Nations Unies
  • Informer l’opinion publique des conséquences du blocus et contrer la propagande médiatique impérialiste
  • Exiger l’arrêt de toutes les tentatives de déstabilisation visant à imposer une nouvelle tutelle coloniale à ce pays souverain.
  • Intervenir auprès du gouvernement français ainsi que du parlement Européen afin de prendre les mesures juridiques nécessaires contre l’application de l’extra-territorialité du blocus et permettre aux entreprises et aux banques françaises et européennes de développer des relations politiques économiques et commerciales avec Cuba.
  • exiger la restitution du territoire illégalement occupé par les Etats Unis à Guantanamo

Comme l’a déclaré le 5 juin dernier le gouvernement révolutionnaire, « Cuba ne se laissera pas intimider, ni détourner des tâches essentielles et urgentes du développement de notre économie et de la construction du socialisme ». Cuba Linda se tient à ses côtés dans ce combat et assure encore une fois le peuple cubain de sa solidarité.

Viva Cuba,

Hasta la Victoria siempre !

Venceremos

A propos de l'auteur