Le gouvernement colombien et les FARC-EP signent l’accord historique à Cuba

1

Raúl préside la signature de l’accord de cessez-le-feu en Colombie

images

La Havane, le 23 juin (ACN). Le général d’armée Raul Castro Ruz, président des Conseils d’État et des ministres de Cuba, a pris la tête dans cette capitale de la cérémonie de signature de l’accord bilatéral et définitif de cessez-le-feu et les hostilités, entre le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie-Armée du peuple (FARC-EP).

Raul est accompagné par Bruno Rodriguez Parrilla, ministre des Affaires étrangères de Cuba et les chefs de délégations des pays garants, ainsi que par Bam Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies, et d’autres personnalités, qui ont été reçues avec les applaudissements des présents à l’événement historique.

Plus tôt, le président cubain a salué les présidents participants à la cérémonie qui a eu lieu dans la salle de Protocole de Cubanacan, où sera signé l’accord bilatéral et définitif de cessez-le-feu et les hostilités, la remise des armes et des garanties de sécurité.

Cuba's President Raul Castro (C), Colombia's President Juan Manuel Santos (L) and FARC rebel leader Rodrigo Londono, better known by his nom de guerre Timochenko, react after signing a historic ceasefire deal between the Colombian government and FARC rebels in Havana, Cuba, June 23, 2016. REUTERS/Alexandre Meneghini      TPX IMAGES OF THE DAY

Le gouvernement colombien et les FARC-EP signent l’accord historique à Cuba

Avant la signature, les garants de Cuba et de la Norvège, Rodolfo Benitez et Dag Nylander, ont lu le communiqué commun 76 qui comprend également l’accord sur la remise des armes, des garanties de sécurité et de la lutte contre les organisations criminelles responsables de meurtres et de massacres.

Ils ont indiqué que les deux parties ont exprimé leur engagement à contribuer à l’émergence d’une nouvelle culture de travail vers un consensus national dans lequel tous les secteurs s’engagent à exercer la politique de la démocratie et le débat civilisé.

Une feuille de route a été créée pour le cessez-le-feu et la remise des armes, pour que, dans 180 jours ce soit terminé.

Selon l’accord, l’Organisation des Nations Unies recevra l’ensemble de l’armement des FARC-EP, et trois monuments seront construits comme convenu entre le gouvernement national et la guérilla.

22 zones de normalisation, temporaires et transitoires, et huit camps, seront mis en place dans le but de conduire le début du processus de réintégration des FARC-EP dans la vie politique, économique et sociale du pays.

Le gouvernement colombien et les FARC-EP ont reconnu qu’il reste encore d’importantes questions à discuter mais que les conditions ont été mises en place pour arriver à un accord final en 2016.

caa2c5359e8c450cd63e525eec37d6f5-1466707232

L’ONU qualifie  d’«historique» l’accord de cessez-le-feu en Colombie

Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies (ONU), a qualifié aujourd’hui dans cette capitale d’historique  l’accord bilatéral et définitif de cessez-le-feu et les hostilités, entre le gouvernement et les FARC-EP.

Il est possible de parvenir à la paix avec dignité, a déclaré Ban Ki-moon, lors de son discours après la signature du document, dans la salle du protocole de Cubanacan et en présence du général d’armée Raul Castro Ruz, président des Conseils d’État et des ministres de Cuba.

Il a félicité les gouvernements de Cuba et de la Norvège en leur qualité de garants des pourparlers de paix qui ont commencé à La Havane le 19 novembre 2012, ainsi que ceux du Chili et de la République bolivarienne du Venezuela, dont les présidents Michelle Bachelet et Nicolas Maduro, étaient présents à la réunion.

Il a souligné le fait que le Conseil de sécurité de l’ONU et les pays membres de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC) se sont engagés à contribuer à la solution du conflit qui dure depuis plus de 50 ans dans le pays sud-américain.

Les pourparlers entre le Gouvernement de la Colombie et des Forces armées révolutionnaires de Colombie-Armée du peuple (FARC-EP) ont commencé dans le Palais des Conventions à La Havane il y a plus de trois ans.

L’ONU jouera un rôle transcendant dans le suivi et la vérification de l’accord bilatéral et définitif sur le cessez-le-feu et les hostilités et la remise des armes.

Les pays membres de la CELAC mettront à disposition de la mission de l’ONU les observateurs nécessaires pour le suivi et la vérification du respect de l’accord.

01images

A propos de l'auteur

076Cuba_o

Cuba, démocratie à haute intensité !

Des millions de Cubains passent des heures de leur temps à la discussion et à l’enrichissement de deux documents d’importance capitale pour l’avenir du pays ...