Heureux retour des médecins cubains

0
La vice-ministre de la Santé, Marcia Cobas Ruiz, a félicité les médecins et a souligné que nos professionnels de la santé prêtent leurs services partout et face à toute éventualité. Photo: Juvenal Balán

 

 

 

LA joie ! Ce sentiment unique, spontané, qui s’harmonise si bien avec la satisfaction et la fierté d’être allé là-bas et d’avoir tout donné – y compris la vie –à ceux qui en avaient le plus besoin, ne sera jamais de trop. Avec cette seule image on aurait pu décrire les visages des 21 membres du contingent international Henry Reeve qui, à l’aube de ce dimanche, sont arrivés à Cuba après avoir passé 62 jours en Équateur pour offrir leur l’aide aux victimes du tremblement de terre en avril dernier .

« Il faut dire que seule une personne dotée de valeurs, d’intégrité et d’altruisme est capable de quitter ses proches pour s’en aller dans des lieux se trouvant dans des conditions difficiles, et faire face à toute éventualité, pour un pays frère, pour une population qui n’oubliera jamais ce geste », a déclaré la vice-ministre cubaine de la Santé, Marcia Cobas Ruiz, lors de la cérémonie de bienvenue à l’aéroport international Jose Marti de La Havane.

« Il s’agit de l’héritage que nous ont légué nos héros, notre Parti et notre peuple … une œuvre immense qui fait désormais partie de l’histoire de la coopération médicale cubaine, » a-t-elle ajouté, tout en félicitant particulièrement les médecins qui arrivaient par hasard en ce jour de la Fête des pères.

Pour sa part, le Dr Ernesto Betancourt, chef du contingent, a souligné que le travail en Équateur a poursuivi l’effort intense déployé par les brigades précédentes. « Durant ces deux mois, nous avons soigné plus de 10 400 personnes et effectué environ 780 opérations chirurgicales », a-t-il dit.

Par ailleurs, le médecin a remis à nos autorités de la santé publique la reconnaissance qui leur a été accordée par l’Assemblée nationale de l’Équateur pour l’aide apportée et la réponse rapide des médecins cubains face à la catastrophe.

Répondant aux questions de Granma international, Hilda Perez, spécialiste en psychiatrie, a indiqué que ce fut une immense satisfaction d’avoir aidé un peuple qui venait de subir une catastrophe aussi terrible. Un tremblement de terre de 7,8 sur l’échelle de Richter qui a causé des centaines de victimes. « Une fierté pleine de dignité, qui s’accroit parce que nous étions là-bas, à l’endroit même où trois de nos camarades sont morts, et malgré tout, nous avons continué à travailler, si bien que ces gens modestes, simples, qui pleuraient parce qu’ils ne voulaient pas que nous partions, nous en serons toujours reconnaissants ».

Ce dimanche, Jorge Fonseca, spécialiste des soins intensifs et membre fondateur de la brigade Henry Reeve, a pu asseoir sur ses genoux ses quatre petits-enfants qui l’ont attendu pendant des semaines en comptant les heures dans l’attente de son retour. «  Pour cette date spéciale, je ne pouvais rêver de meilleur cadeau », a-t-il dit à notre journal.

Il a reconnu cependant que même s’il avait très envie de revenir et d’être avec sa famille, l’Équateur avait besoin d’eux, et c’est là-bas qu’il devait être, 24 heures sur 24, sans dormir, presque sans repos, mais toujours satisfait de se savoir utile.

Nos médecins sont habitués à se rendre dans les endroits les plus reculés, où personne ne va, où l’espoir commence à prendre forme avec l’arrivée des visages cubains.

La cérémonie de bienvenue s’est déroulée en présence la Dr Regla Luz Angulo Pardo, et des membres du Conseil de direction du Contingent.

A propos de l'auteur

a1c65b_XL

Et la lumière fut !

Douze ans après le début de l’Opération miracle, Granma évoque comment tout a commencé   Fidel en réunion avec plusieurs médecins, dont la Dr Eneida ...